Chez la femme

Découvrir la sexualité et apprendre les techniques - Les zones du plaisir (érogènes)

chez-la-femme

 

Les zones érogènes primaires de la femme

La vulve et plus particulièrement le clitoris, les seins et leurs mamelons, l’entrée du vagin et les fesses sont les zones les plus utiles pour obtenir l’orgasme.

Le corps de la femme a la particularité d’avoir un organe, le clitoris, qui n’a pas d’autres fonctions que le plaisir. Cet organe dédié à la recherche de l’orgasme est par contre extrêmement sensible chez la plupart des femmes et nécessite d’être stimulé avec énormément de douceur.

Bien sûr, les clitoris de certaines femmes sont moins sensibles, mais dans le doute, il vaut mieux commencer avec beaucoup de délicatesse, elles n'hésiteront pas à vous faire savoir si elles veulent plus de pression.

Il est aussi important de noter que l’excitation de la femme, à moins d’avoir eu lieu au préalable, peut être plus longue à se mettre en route que l’excitation de l’homme. En effet, quand l’homme, correctement stimulé, peut être prêt en moins de quelques minutes, la lubrification de la vulve est parfois plus lente et nécessite souvent de commencer par une stimulation des zones érogènes secondaires pour mettre votre partenaire dans de bonnes dispositions.

Enfin, la montée de l'excitation chez la femme est aussi plus cérébrale que chez l'homme ce qui renforce le besoin d'investir en priorités les zones secondaires avant de continuer vers les zones primaires.

 

 

Les zones érogènes secondaires de la femme

De nombreuses zones chez la femme peuvent être considérées comme zones érogènes secondaires. Bien qu’elles ne mèneront pas directement à l’orgasme, la stimulation de ces zones facilite grandement son obtention en permettant de décontracter le corps avant un rapport ou une masturbation.

On peut citer bien sûr les lèvres (buccales), la nuque, le cuir chevelu, le dos, l’intérieur des cuisses mais aussi les jambes ou mêmes les pieds. Bref, à peu près tout le corps !